STATOSPHERE

Webmarketing & social media intelligence

publié par Guillaume Main, le 12 juin 13, dans Références

Les statistiques et la datavisualisation au service de l'analyse tactique des matchs de football

La datavisualisation des actions sportives est une discipline pratiquée depuis déjà quelques décennies aux Etats-Unis, en particulier pour suivre le basketball. Cette discipline est en revanche plus récente en Europe et semble plutôt apparue avec "notre" football. On peut encore se souvenir d'un vieux reportage diffusé sur Canal Plus, il y a une quinzaine d'années, qui montrait comment sont relevées toutes les actions d'un match. L'observateur indiquait en temps réel, sur un écran tactile, l'ensemble des éléments constitutifs d'une rencontre : les coups de pied de chaque joueur étaient géolocalisés sur le terrain pendant 90 minutes.

Il faudra néanmoins attendre ces dernières années pour voir apparaître, parallèlement à l'engouement croissant pour la datavisualisation, de véritables concepts et outils basés sur une analyse statistique précise des performances individuelles sur le terrain.

Des outils trop souvent non-pérennes et rapidement abandonnés

En juillet 2010, Adidas proposait Match Tracker, une application Web développée par Group94, une agence belge de webdesign. Bien que l'outil se contentait d'analyser les matchs de la Champions League 2010, le résultat était saisissant : on découvrait un outil d'une précision invraisemblable. Chaque passe, chaque but, chaque carton, chaque coup de pied arrêté étaient indexés dans l'espace et le temps.

football_match_tracker_passes.jpg

On avait également accès aux statistiques détaillées de chaque joueur (nombre de passes, dribbles, tacles, tirs...) et à une heatmap synthétisant l'occupation du terrain sur une période paramétrable de la partie.

football_match_tracker_heatmap.jpg

Malheureusement, ce type de concept ou de démonstration, aussi élégant, efficace et pédagogique soit-il, a une espérance de vie très courte sur le Web, en particulier s'il a pour vocation première de célébrer un partenariat entre un équipementier et une fédération internationale. Vous pouvez néanmoins encore en trouver une trace incomplète.

Au même moment, Mint Digital, une agence anglaise de développement Web, présentait une application pour tablette iPad nommée LivePitch. Très prometteuse, celle-ci exploitait des données fournies par Picklive et faisait de votre tablette un idéal "second screen", utilisable tout en regardant les matchs de la Coupe du Monde 2010 sur votre télévision.

mint-digital_livepitch-team.jpg

Des statistiques très complètes étaient agrégées en temps réel pendant chaque match tandis que l'application conservait un historique de toutes ces données.

mint-digital_livepitch-statistics.jpg

Malheureusement, l'application disparaîtra définitivement dès la compétition terminée...

Le Footoscope, un outil de datavisualisation plus récent à découvrir

S'appuyant (entre autre) sur les matchs de la Coupe du Monde 2010, le Footoscope est conçu par le think tank Near Future Laboratory, en partenariat avec le cabinet de conseil [pop-up] urbain et grâce à l'environnement de programmation visuelle Quadrigram.

Pour le coup, les datavisualisations du Footoscope ne proposent aucune donnée chiffrée sur le nombre de passes ou de tirs, par exemple : l'approche de l'outil est bien plus qualitative que quantative, ce qui permet de mettre en évidence la morphologie d'une équipe : les données de positionnement des joueurs, les flux de transmission du ballon dans l'équipe, l'habilité de chaque joueur à distribuer la balle etc...

footoscope_south-africa.jpg

La cartographie suivante permet, grâce à son ascenseur horizontal, d'observer précisément certaines phases de jeu d'un match rendant par exemple possible l'analyse de la réaction d'une équipe dix minutes après avoir concédé un but ou l'évolution d'un joueur remplaçant.

footoscope_manchester.jpg

Les visualisations sont souvent très parlantes : en quelques secondes, on comprend la manière dont une équipe a joué. Le Footoscope semble fait pour durer, fournissant des analyses détaillées reposant sur des observations potentiellement mesurables sur n'importe quelle équipe et dans n'importe quelle compétition.

En tout cas, à la lecture de ces analyses très pointues, on comprend pourquoi les statistiques sont de plus en plus présentes dans le football professionnel, au point de devenir un métier à part entière dans certains clubs (Manchester City, Real de Madrid, Chelsea...). Pour en savoir plus sur le Footoscope, je vous recommande la lecture du blog Football totalitaire, édité par Philippe Gargov.

Crédit photo : zmoka / Flickr

À lire également

comments powered by Disqus