STATOSPHERE

Webmarketing & social media intelligence

publié par Guillaume Main, le 6 juin 13, dans Outils

L'outil Where Does My Tweet Go calcule le score de propagation de tous vos tweets

Le site "Where Does My Tweet Go?" (ou WDMTG) fait parti de ces sites qui invitent à vivre une expérience visuelle originale et permettent d'observer facilement un phénomène complexe. Comme le nom de ce service l'indique, l'objectif est de suivre la propagation d'un tweet lorsque celui-ci est repris par les multiples followers d'un compte. Il met ainsi en évidence le caractère viral de Twitter via une représentation graphique intuitive et une animation addictive. Le concept est l'œuvre de MFG Labs, une agence parisienne fondée par des mathématiciens de renom et spécialisée dans l'analyse de données et la stratégie digitale. Le projet dépasse désormais le stade expérimental, et c'est aujourd'hui la troisième mouture de "Where Does My Tweet Go?" qui est en ligne.

Après vous être connecté au service via votre propre compte Twitter, MFG Labs vous donne la possibilité soit de tester le caractère viral d'une série de tweets classés selon leur thématique et sélectionnés en fonction de leur Spreadrank, soit de tester vos propres tweets. Le Spreadrank est un score calculé pour chaque tweet et sur la base d'un algorithme dont le mécanisme est plus facile à observer qu'à expliquer.

Le tout est ensuite présenté dans une interface de type tableau de bord proposant une option de zoom, un mode d'affichage en 2D, 3D, histogramme, organigramme, et plusieurs compteurs (nombre de RT, nombre de personnes atteintes). Il est également possible d'observer la propagation d'un tweet via un module d'animation.

Le tweet initial trône au centre des multiples cercles : tandis que chaque ligne bleue horizontale représente un lien de compte "following" à compte "follower" (ce dernier est matérialisé par un point blanc), les lignes vertes verticales indiquent le nombre de personnes ayant reçu le tweet. Ainsi plus le nombre de cercles est important, plus le Spreadrank du tweet a des chances d'être élevé. Voici donc un moyen original et efficace d'observer l'impact d'un tweet et le rôle des internautes dans la propagation de l'information.

Ceux qui me suivent sur Twitter ont pu d'ailleurs constater que je les avais sollicité pour tester l'outil en leur demandant de retweeter le message suivant :

Je tiens à remercier les 89 personnes qui ont joué le jeu ! Petite précision : seuls 70 RTs ont été pris en compte, les manquants étant la conséquence d'interruptions de service comme me le faisait constater Julian Bilcke de l'équipe WDMTG. Ce tweet expérimental aura tout de même "touché" près de 60000 comptes et atteint un Spreadrank honorable de 422. N'hésitez pas à retweeter mon message à votre tour : vous pourrez ainsi observer l'évolution du score et de la propagation en quasi temps réel.

Au final, le Spreadrank apparaît comme une donnée métrique très intéressante, puisqu'il permet de comparer les tweets entre eux. Bien plus qu'un énième coefficient d'influence, le Spreadrank se présente comme un indicateur permettant de hiérarchiser les tweets en fonction de l'intérêt que les internautes leur portent. Et forcément, cela fait sens à l'heure où nous cherchons tous des moyens efficaces pour trier l'information et organiser notre veille Internet.

Quelques suggestions offertes à MFG Labs :

  • Serait-il envisageable de développer une extension pour navigateur permettant en un clin d’œil de connaître le Spreadrank de chaque tweet de sa timeline ?
  • On aimerait avoir la possibilité de tester n'importe quel tweet, même si on n'en est pas l'auteur. On aimerait également une API !
  • Serait-il possible de moduler la vitesse de l'animation ? Lorsque les tweets ont plusieurs jours d'ancienneté, il devient compliqué d'observer la propagation.

Bien sûr, rappelons que WDMTG a désormais dépassé le stade de l'expérimentation et que MFG Labs songera tôt ou tard à monétiser son service, ce qui est d'ailleurs peut-être déjà le cas : les utilisateurs souhaitant tester leur propre flux de tweets sont invités à contacter la société.

À lire également

comments powered by Disqus